Biographie Louis Massignon

Biographie de Louis Massignon

Louis Massignon, célèbre orientaliste et professeur au Collège de France, a été le principal artisan du « réveil » des Sept Dormants au XXe siècle. Il voyait en eux un trait d’union majeur entre islam et christianisme, dans une perspective eschatologique commune [en rapport avec la fin des temps]. Véritable précurseur du dialogue islamo-chrétien, on dit à sa disparition qu’il fut « le plus grand musulman parmi les chrétiens et le plus grand chrétien parmi les musulmans ».

massigon_portrait

Quelques repères biographiques

1 883 Naissance à Nogent-sur-Marne

1 901-1906 Premiers voyages [Algérie, Maroc, Égypte]

1 908 (re)Conversion au christianisme en Irak

1 926 Professeur au Collège de France

1 936 Enseignement sur l a Sourate XVIII [La Caverne – Al- Kahf]

1 950 Ordination secrète dans le rite catholique melchite

1 950 Publication de l’article : « Les Sept Dormants, Apocalypse de l’islam

1 951 Pèlerinage à Ephèse

1 954 Fondation du pèlerinage islamo -chrétien des Sept Dormants en Bretagne « pour une Paix sereine en Algérie »

1 954-1962 Recherches encyclopédiques sur les Sept Dormants

1 962 Disparition le 31 octobre

Une croix celtique d´origine irlandaise, dédiée à Notre Dame de Liesse, fut édifiée en 1908 par Louis Massignon, qui est enterré au cimetière de Pordic. Cette croix à quatre branches est visible depuis le sentier de découverte du Vau Madec.

2-croixmasignon 

Louis Massignon est encore peu connu du grand public, mais son œuvre en fait l’un des plus grands connaisseurs de l’islam du siècle dernier. Christian Jambet le considère également comme « le plus inclassable des grands écrivains français du XXe siècle1 ».

Au cours d’une intense « courbe de vie », il a côtoyé les plus grands personnages : Joris -Karl Huysmans, Charles de Foucauld, « Lawrence d’Arabie », Georges Clémenceau, Paul Claudel, Jacques Maritain, Gandhi, Jawaharlal Nehru, Mohamed V, François Mauriac, André Malraux, parmi tant d’autres.

A la fois homme de science [Collège de France, EPHE], et homme engagé [pour la paix et la décolonisation], il faut insister sur l’homme de foi. Reconverti au catholicisme en 1908 en Irak, cet intellectuel catholique finira par être secrètement or donné prêtre dans le rite melchite en 1950. Pèlerin insatiable, il ne cessera de parcourir les lieux saints, selon sa conception de la « géographie spirituelle du monde ». Si son opus magnum est assurément l’étude colossale qu’il consacra au mystique musulman Mansour Al- Hallaj [La Passion de Hallâj, Gallimard, 4. Vol, 201 0], les Sept Dormants ont pleinement habité les dix dernières années de sa vie.

Pionnier du dialogue islamo-chrétien, il fut un consultant officieux du concile Vatican II qui déboucha sur la célèbre déclaration Nostra Aetate en 1965.

1] Christian Jambet, « Préface», Louis Massignon, Ecrits Mémorables t. I, p. VII [éditions Robert Laffont, 2009].

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s